Actualités



Seulement 20% des Français sont formés aux gestes qui sauvent (à titre de comparaison, c’est 95% en Norvège).

Cela a une incidence directe sur le taux de survie des victimes d’un arrêt cardiaque qui s’élève à 5% en France, et 40% en Norvège.